Association gérontologique de l'Essonne
  Formations - Intra

Si vous souhaitez recevoir notre catalogue des Formations édition 2018, cliquez ici.

Vous pouvez également le télécharger ici

AGE 91 est un organisme de formation enregistré sous le Numéro d'Agrément : 11910475791

AGE91 répond également aux exigences du décret qualité : Référencement DATA DOCK

 

DE LA MALTRAITANCE À LA BIENTRAITANCE DES PERSONNES ÂGÉES - UNE FORMATION EN 3 NIVEAUX

Imprimer | Retour

OBJECTIFS COMMUNS 

 logo_habitilit_odpc_287

  • Ces sessions visent à apporter des connaissances permettant de déceler les situations de maltraitance, de contribuer à leur réduction et à leur éradication en amenant chaque professionnel à :
    • Ne plus passer sans voir
    • Ne plus voir sans réagir
    • Se dégager des défenses corporatistes
    • Conserver un regard personnel et un comportement citoyen
 
  • Apporter à chacun les éléments lui permettant de ne pas devenir « maltraitant par inadvertance » :
    • En suscitant la prise de conscience du phénomène maltraitance dans les pratiques professionnelles ;
    • En aidant à une relecture des actes professionnels quotidiens où la technicité prend trop souvent le pas sur l’attention à la personne,
    • En provoquant une ébauche d’auto-régulation comportementale au sein des équipes.
 
  • S'approprier le concept de bientraitance et développer une démarche positive :
    • en menant une réflexion collective sur la bientraitance au quotidien
    • en déclinant les recommandations pour chaque structure pour une amélioration continue des pratiques


Objectifs

  • Niveau 1 :
    • Libérez la parole des professionnels
    • Prise de conscience du phénomène maltraitance dans les pratiques professionnelles
  • Niveau 2 :
    • Relecture synthétique de la première demi-journée,
    • Que s’est-il passé depuis la première session ?
    • Relecture des actes professionnels quotidiens où la technicité prend le pas sur la personne
  • Niveau 3 :
    • Permettre aux professionnels de poursuivre la démarche de bientraitance
    • Elaborer leurs propres recommandations pour une attitude bientraitante 

Axes essentiels

NIVEAU 1 : Sensibilisation

  • De la violence à la maltraitance : Etude des mécanismes individuels ou de groupe qui peuvent induire la maltraitance. 
  • Les différentes formes de maltraitance avec une mention particulière pour la maltraitance « par inadvertance » en reprenant les exemples du quotidien.
    La maltraitance par inadvertance est favorisée par l’ignorance ou la connaissance partielle des besoins et attentes des personnes âgées et l’épuisement des aidants.  
    Cette maltraitance peut être limitée dès lors qu’il y a prise de conscience que l’on peut être maltraitant dans sa pratique soignante sans le vouloir.  
  • Les facteurs de risque au travers des situations familiales, sociales et professionnelles.  
    Le repérage des facteurs de risque et leur meilleure analyse permettent aux professionnels de construire des outils de prévention des situations sensibles et de gérer les situations de crise. 
  • Les attitudes positives, dans le cadre des pratiques professionnelles en insistant sur le devoir citoyen au-delà des corporatismes. 

L’objectif étant d’inviter les soignants à repérer la démarche éthique qui définit leur pratique et qu’elle soit, non seulement un support de leur responsabilité individuelle mais aussi, le support de leur identité de soignant.

NIVEAU 2 : Approfondissement

  • Analyse des situations quotidiennes vécues par les professionnels :  
    Le travail de réflexion s’appuie sur des saynètes présentées sous forme de bandes dessinées, reprenant les différentes formes de maltraitance. 
    L’objectif est d’identifier les actes non adaptés et d’élaborer des alternatives visant à la bientraitance.  
    Il s’agira de : 
    • Décrire ce qu’est la situation : repérer la pratique professionnelle, évoquer le ressenti de l’intervenant, le ressenti de la personne âgée et éventuellement des autres protagonistes présents ; 
    • Imaginer quelle serait la conduite adéquate: quel aménagement de la pratique professionnelle pour une intervention correcte ? 
  • Quelles attitudes instaurer dans sa pratique quotidienne ? 
    Auprès des personnes âgées : que puis-je modifier dans mon approche, mes gestes, mes comportements pour optimiser la qualité de prise en charge de la personne ? 
    Auprès des professionnels : comment réagir face à une acte de maltraitance commis par un autre professionnel ? Favoriser la réflexion collective et améliorer la communication autour des situations de maltraitance.

NIVEAU 3 : "Vers le Bientraitance" (pour les établissements d'hébergement uniquement)

  • Quelle définition de la « Bien-traitance » ? 
  • Réflexion en équipe autour des comportements pouvant améliorer l’accompagnement des personnes âgées 
    Réflexion à partir du film «  24 heures de la vie d’un EHPAD », relatant la réalité du terrain dans ce qu’elle a de difficile mais aussi de généreux. Le film a pour objectif de déclencher une prise de conscience, une réflexion sur nos comportements, nos pratiques. 
    Quatre thématiques principales sont abordées :
    • Lever, toilette, habillage 
    • Repas, alimentation 
    • La nuit 
    • Animation et vie sociale 
  • Il s’agit de s’interroger pour chaque thématique sur :
    • Qu’est-ce qui est difficile pour le soignant ?
    • Qu’est-ce qui est difficile pour le résident ?
    • Qu’est-ce qu’un soin, un accompagnement satisfaisant pour le résident ? 
  • Elaborer en équipe des recommandations constituant leur propre guide de bientraitance 
    La discussion et l’analyse suite au visionnage des différentes séquences du film peut permettre de faire émerger de petits moyens pour améliorer la vie des résidents mais aussi celle des soignants dans l’établissement, avec les moyens et le personnel à disposition.
    Il s’agira donc de formaliser les recommandations par écrit, en proposant des pratiques bientraitantes au quotidien, facilement réalisables par l’ensemble des professionnels et validées par tous les participants.  

Méthodes pratiquées

  • Diaporama
  • Echanges et discussions
  • Analyse de situations concrètes sous forme de bandes dessinées
  • Support vidéo : film du programme MobiQual
  • Mises en situation et cas pratiques

En ce qui concerne la programmation d'une telle formation, il est recommandé de prévoir un délai de 2 mois entre le niveau 1 et 2, puis de 1 mois entre le niveau 2 et 3.


Public concerné / effectif

Ensemble des personnels, quels que soient la fonction et le niveau hiérarchique, tant il est important que tous les acteurs de la prise en charge entendent le même message, avec les mêmes mots, et qu'ils puissent échanger en un lieu neutre, animé par un tiers, hors hierarchie.

Les groupes seront composés de manière hétérogène représentant l'ensemble des acteurs de la prise en charge.

12 personnes maximum par groupe.

Catégories professionnelles pouvant valider une action DPC par cette formation : aide soignant, infirmier, psychomotricien, ergothérapeute, masseur-kinésithérapeute, diététicien.



Supports pédagogiques

Copie des diaporamas remis aux stagiaires.

Intervenant(s)

Psychologue clinicien ou cadre infirmier.

Durée

3 journées de 7 heures.

Lieu de réalisation

En intra-établissement.

Tarif

Nous consulter.


Vous souhaiter organiser une session dans votre établissement, cliquez ici.


Crédits | Mentions légales


Nos partenaires :